L'amour vache

En lisant le résumé de la quatrième de couverture, on s'attend à lire des histoires d'amour "banales" chez les adolescents : une jeune fille qui veut embrasser un garçon pour la première fois pour être comme les autres ou encore une ado qui n'aime pas sa belle-mère qui ressemble à une vache et fait "meuh".

Au lieu de cela, Rachel Corenblit nous plonge dans des histoires d'amour sensibles, parfois difficiles ; des histoires d'amour différentes : ainsi, on attend avec ce jeune garçon le dèces de son père, mourant depuis un an (un père qu'il dit ne pas aimer, certes, avec tout ce qu'il doit "subir" et pourtant, cet homme reste son père) ou encore on plonge dans les angoisses de cette jeune fille qui souffre de TOC et qui doit sans cesse se laver les mains (et qui a peur que sa mère l'abandonne).

Certes, les nouvelles de ce roman sont touchantes ; pourtant je n'ai pas accroché à 100 %. Je trouve qu'il y a mieux.

L'amour vache, Rachel Corenblit. Ed. du Rouergue (DoAdo), 2008.