La maîtresse a pleuré trois fois

Martin - Wenbin de son vrai prénom – vient de Chine, il ne parle pas encore très bien français. À l'école, Benoît est aussi d'origine chinoise mais plutôt que d'intégrer le nouvel élève, il le rejette allant jusqu'à le provoquer. Hugo, lui, s'est lié d'amitié avec ce drôle de garçon qui regarde le ciel pendant la récréation. Mais un jour, en classe, la chaise de Martin reste vide. Sans papiers, il a été emmené avec sa maman en centre de rétention.

Un témoignage sensible sur le sort des familles sans papiers en France. Tout comme La soupe aux amandes (roman de la même collection), La maîtresse a pleuré trois fois est un roman qui invite à discuter des problèmes de société avec les enfants.

La maîtresse a pleuré trois fois, Murielle Szac. Thierry Magnier, 2010.